Colloque organisé conjointement par le Groupe Français des Polymères (Section Sud-Ouest) et la Société Française de Physique (Division de la Matière Condensée)

Comité local d’organisation : Olivier Sandre (SFP-GFP LCPO Univ Bordeaux/CNRS/Bordeaux INP), Frédéric Peruch (GFP LCPO Univ Bordeaux/CNRS/Bordeaux INP), Christophe Schatz (GFP-SFN LCPO Univ Bordeaux/CNRS/Bordeaux INP)

Comité de relecture (programme scientifique) : François Lequeux (SIMM, ESPCI Paris), Hélène Montes (SIMM, ESPCI Paris), Paul Sotta (LPMA, CNRS/Solvay, Lyon), Christian Ligoure (L2C, Univ Montpellier) Valérie Gaucher (UMET, Univ Lille), Yves Grohens (IRDL, Univ Bretagne Sud), Cédric Lorthioir (LCMC, Sorbonne Univ, Paris), Guillaume Fleury (LCPO CNRS / Bordeaux Univ & INP)

Des liens historiques entre le GFP et la SFP autour de la physique des polymères

Depuis son âge d’or dans les années 1980’ avec l’introduction, par le Prix Nobel de Physique 1991 Pierre-Gilles de Gennes, des lois d’échelle décrivant les chaînes polymères aussi bien en solution qu’en fondu ou bien les polymères aux interfaces, la physique des polymères a permis de relier la structure et la dynamique moléculaire des chaînes avec les propriétés macroscopiques des matériaux : mécaniques, rhéologiques, thermiques, électroniques… Cet essor a fait qu’aujourd’hui les polymères sont devenus incontournables dans un grand nombre d’applications technologiques (polymères structuraux, polymères de commodité, polymères de performance…). La Société Française de Physique et le Groupe Français des Polymères collaborent depuis longtemps autour de ces questions, notamment par la création en 2002 d’une division commune dont le premier président fut le regretté Loïc Auvray. Tous les deux ans depuis 16 ans, la SFP et le GFP attribuent conjointement un prix commun récompensant ans un·e chercheur/se ayant eu une contribution remarquable dans l’un des aspects de la physique des polymères. L’objectif du colloque PhyPol2021 est de réunir la communauté des physiciens et physico-chimistes des polymères lors de cinq sessions thématiques, composées chacune d’une dizaine de contributions orales et par affiches, dont une ou deux invitées pour faire le point sur la thématique. Le choix d’un séminaire résidentiel dans un lieu convivial tel que Carcans-Maubuisson est aussi de raviver les liens ou de nouer de nouvelles collaborations à l’échelle nationale ou européenne entre les différents laboratoires où exercent des physiciens des polymères, et d’accueillir les plus jeunes chercheurs dès la thèse dans la communauté. En outre le colloque PhyPol2021 respectera la charte de la parité pour les conférences scientifiques établie par la SFP dès 2017 et encouragée par la plupart des sociétés savantes.

Personnes connectées : 1